• Naoki

Comment la graisse est-elle brûlée ? 1/3


Une représentation des cellules graisseuses.

L'incroyable cellule adipeuse, son fonctionnement est complexe. Qu'arrive-t-il vraiment à la graisse lorsqu'on la brûle ? Comment le processus de combustion des graisses fonctionne-t-il ?





Perdre du poids est un objectif commun à beaucoup d'entre nous. Nous mettons alors en place des plans d'attaque pour se débarrasser de cet ennemi qu'est la graisse. Nous nous mettons au sport, changeons nos habitudes alimentaires, consommons moins de lipides, Nous nous arrachons souvent les cheveux afin de pouvoir trouver la meilleure stratégie pour l'éliminer. Et d'aucun dira que la graisse est diabolisée de nos jours. Il est avec le sucre, l'ennemi publique N°1.

Mais pour mettre en place la meilleure stratégie, il faut connaître son ennemi et comment s'en débarrasser. Si SOS Fantômes n'avait jamais su comment se débarrasser de fantômes avec des packs de protons et des pièges, ils n'auraient jamais existé. Et oui, je parle de la probable existence de personnages fictifs afin d'illustrer mon propos... Mais vous voyez où je veux en venir.

Cet article, qui est le premier d'une série de 3 articles dédiés aux 'gras', va vous expliquer ce processus sans rentrer dans trop de détails scientifiques, mais il y en aura tout de même un minimum ! Soyez prévenus ! Le but étant la vulgarisation.

Il suffit de se promener sur les forums pour se rendre compte que la plupart des gens ne sait pas vraiment comment fonctionnent les Adipocytes, nos cellules graisseuses. Ou comment se déroule le processus de combustion des graisses ou où la graisse va lorsqu'elle est brûlée. Il s'agit en fait d'un processus biochimique assez complexe, mais je vais essayer de l'expliquer aussi simplement que possible. Ainsi, à la fin de cet article, vous serez des 'experts' en combustion des graisses !

Lorsque vous 'perdez' la graisse corporelle, la cellule adipeuse (également appelée adipocyte donc) ne va nulle part et ne se déplace pas jusqu'à la cellule musculaire afin d'être brûlée. La cellule adipeuse en elle-même reste (malheureusement) là elle se trouve : sous la peau, sur les cuisses, le ventre, les hanches, les bras, etc, ou par-dessus les muscles. C'est pourquoi vous ne pouvez pas voir la définition musculaire espérée lorsque votre taux de masse graisseuse est élevé.

Le gras n'est pas brûlé sur place dans la cellule adipeuse même. Il doit être libéré de la cellule adipeuse.

D'une cellule à l'autre

Le gras est stocké au sein de l'adipocyte sous la forme de Triglycérides. Le gras n'est pas brûlé au coeur même de l'adipocyte, il doit d'abord être libéré de ce dernier par le biais de mécanismes hormonaux et enzymatiques complexes. Lorsque la cellule adipeuse est stimulée via ces mécanismes, cette dernière libère simplement son contenu (Triglycérides) dans le flux sanguin sous la forme d'acides gras, et sont ainsi transportés par le sang jusqu'aux tissues ayant besoin d'énergie.


Un jeune homme adulte stocke de 60 000 à 100 000 calories d'énergie dans ses cellules adipeuses. Qu'est-ce qui provoque la libération de ces acides gras ? C'est simple : Lorsque le corps a besoin d'énergie parce que vous consommez moins de calories que vous n'en brûlez (un déficit énergétique), alors votre corps libère des hormones et des enzymes qui signalent à vos cellules adipeuses de libérer leur réserve de graisse au lieu de les stocker.

Cette réaction chimique s'appelle la Lipolyse (dégradation des lipides qui conduit à la libération des acides gras estérifiant du glycérol par hydrolyse des glycérides). En gros elle permet de couper les molécules de Triglycérides en Glycérol et acides gras et de les libérer dans le flux sanguin (transportés sous forme de Lipoprotéines, de grands complexes de Protéines et de Lipides). Cette réaction est catalysée par les lipases, une enzyme sensible aux hormones telles que l'adrénaline, la noradrénaline, la ghréline, l'hormone de croissance, la testostérone et le cortisol.

Et à mesure que le flux sanguin vers les muscles actifs augmente (sous l'effort par exemple), davantage d'acides gras sont acheminés vers ces muscles.

Une fois sur place, une enzyme importante (oui, une autre) appelée Lipoprotéines Lipases (LPL), aide alors les acides gras à pénétrer dans les Mitocondries de la cellule musculaire, où ces acides gras peuvent être brûlés pour obtenir de l'énergie. Si vous avez fait un peu de biologie au lycée, vous avez sûrement déjà entendu parlé des mitocondries. Elles sont les 'centrales énergétiques' des cellules, là où a lieu la production de l'énergie.

Lorsque les acides gras sont libérés de la cellule adipeuse, celle-ci rétrécit et c'est pour cette raison que vous avez l'air plus mince lorsque vous perdez de la masse graisseuse - votre objectif de perte de poids est donc celui-là : vider ces cellules adipeuses de leur contenu.


Quelques chiffres...

En toute logique donc, plus nous avons de cellules adipeuses plus nous pouvons stocker de masse graisseuse. Fut un temps, il était admit que les cellules adipeuses ne pouvaient augmenter en nombre arrivé à l'âge adulte, et que seule la taille de ces dernières augmentait (ou diminuait). Nous savons à présent que ces adipocytes peuvent en fait augmenter en nombre sous certaines conditions telles que :

1. En début de puberté.

2. Durant une grossesse.

3. A l'âge adulte lorsque une quantité de poids extrême a été gagnée.

Certaines personnes sont génétiquement prédisposées à avoir davantage de cellules adipeuses que d'autres, et les femmes ont plus d'adipocytes que les hommes pour diverses raisons (hormonales, possibilité de grossesse, etc).

Un enfant possède environ 5 à 6 milliards d'adipocytes. Ce nombre augmente durant la croissance et la puberté. Un adulte en bonne santé et n'étant pas en surpoids ou trop maigre possède environ 25 à 30 milliards d'adipocytes. Un adulte en surpoids peut avoir environ 75 milliards d'adipocytes. Mais dans des cas d'obésité sévère, ce nombre peut atteindre 250 à 300 milliards !

La taille moyenne (ou poids) d'une cellule adipeuse d'adulte est d'environ 0,6 microgrammes, mais cela peut varier de 0,2 µg à 0,9 µg. Un individu en surpoids possède des adipocytes pouvant peser 3x plus que ceux d'un individu avec un IMC idéal.

Rappelez-vous que la masse graisseuse est juste une source d'énergie et que les cellules adipeuses sont les réservoirs. Néanmoins contrairement à un réservoir d'essence dont la taille est fixe, les cellules adipeuses peuvent s'étirer ou rétrécir dépendant de la quantité contenue. Tels des ballons se remplissant et s'étirant jusqu'à 12 fois leur taille initiale. Pas terrible comme vision, n'est-ce pas ?

Donc vous ne perdez pas de cellules graisseuse lorsque vous perdez du poids, vous les vider de leur stock de graisse, source d'énergie.

Cet article a pour but de vulgariser les mécanismes complexes de la perte de poids. D'où l'utilisation de biais et de raccourcis.

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube